Saavutettavuustyökalut

Uutinen 14.5.2004

M. Antti Kalliomäki a participé à l’Ecofin (TS, HS, KL)

Le ministre des Finances, M. Antti Kalliomäki, qui a participé à l’Ecofin, mardi 11 mai, estime que le problème de l’UE est que son économie n’est pas contrôlée comme l’économie des Etats-Unis. La situation économique n’est pas la même dans chaque Etat membre, et avec l’élargissement, cette disparité ne fait que se renforcer, selon M. Kalliomäki.

Il admet que l’UE fait face à des défis importants. Kauppalehti note que les ministres européens s’inquiètent de la faiblesse des chiffres européens de croissance par rapport aux Etats-Unis et à l’Asie. M. Kalliomäki constate que la Commission est chargée d’évaluer la situation et de faire des propositions en la matière.

Concernant le pacte de stabilité et de croissance, M. Kalliomäki estime qu’il serait opportun d’examiner pays par pays comment il est respecté. « Les diminutions importantes des dépenses peuvent, dans certains pays, engendrer une perte de confiance des consommateurs », a-t-il dit en défendant l’Italie.

« Par exemple en France et en Allemagne, le peu de croissance économique qu’il y a eu est seulement due aux exportations, qui d’ailleurs ne sont pas particulièrement fortes », indique-t-il.

En Finlande, il s’agit de faire repartir les exportations. C’est le marché intérieur qui a permis la croissance économique.

Helsingin Sanomat note que les petits Etats membres, comme la Finlande, se soucient de la façon dont les grands prennent des mesures pour améliorer leur économie. Le souci (finlandais) concerne l’endettement de l’Allemagne qui pourrait influencer la Finlande sous forme d’une augmentation éventuelle des intérêts.

M. Kalliomäki défend toutefois les grands Etats membres en disant qu’ils ont fait un effort.

Selon le ministre finlandais, l’augmentation du prix de pétrole est le problème le plus grave, car elle touche l’ensemble des Etats membres avec le même effet. Il estime néanmoins que pour la Finlande, le prix élevé du pétrole pourra avoir des effets positifs dans la mesure où la situation économique de la Russie s’améliorera.

Talsa/7, HS/B6, KL/9

Seuraa meitä