Saavutettavuustyökalut

Uutinen 14.5.2004

Un référendum sur le traité constitutionnel? (HS)

Le conseiller du Premier ministre, M. Olli Rehn, condamne la décision britannique d’organiser un référendum sur le traité constitutionnel.

Dans un billet publié dans Helsingin Sanomat, M. Rehn constate qu’il faudrait rapidement achever les négociations sur le traité constitutionnel. Si le traité ne pouvait pas être ratifié par l’ensemble des Etats membres, les Etats disposés à une coopération plus étroite devraient évaluer s’ils souhaitent se mettre à réaliser les réformes entre eux.

Le gouvernement finlandais s’est fortement engagé en faveur des réformes qui concernent la prise de décision, la lutte contre la criminalité et le terrorisme transfrontalier ainsi que le travail préventif contre les conflits internationaux.

M. Rehn s’étonne des propos de la direction du parti conservateur qui estime (cf revue de presse du 4 mai) que le gouvernement a fait de grosses erreurs dans la politique de sécurité et de défense.

Il estime par ailleurs que l’énergie dépensée dans le débat sur le traité constitutionnel devrait être orientée sur le renforcement de la compétitivité de l’Europe et sur l’amélioration de la situation de l’emploi.

Concernant les conditions du succès de la Commission européenne, M. Rehn estime qu’il est essentiel que la Commission dispose du soutien fort des Etats membres. Deuxièmement, la Commission doit pouvoir établir un agenda politique pour l’Europe.

Troisièmement, le travail à l’intérieur de la Commission doit être bien organisé, selon M. Rehn.

M. Rehn conclut en disant que la Finlande devrait préserver la cohésion de l’Europe. « Il ne faut pas que l’Union se divise en castes. En même temps, il faut se préoccuper que la capacité de l’UE de fonctionner soit renforcée par le traité constitutionnel même s’il devait être imparfait. »

« L’UE ne pourra pas fonctionner sur la base du plus petit dénominateur commun. […] L’Union doit être réformée pour ne pas se réduire à un club de discussion impuissant. L’Europe ne peut pas se le permettre. »

HS/dim/D5

Seuraa meitä